Marsiglia : “Un formidable état d’esprit”

L’équipe fanion de l’AS Cannes a connu sa première défaite de la saison, samedi à Bastia, lors de la 3ème journée de National 3. Entre le passage à vide de quelques minutes et le but refusé injustement, Michaël Marsiglia préfère retenir le formidable état d’esprit affiché par les Rouge & Blanc. Tout en s’appuyant sur les points à travailler. Et garde espoir pour la suite. 

Mickey, qu’est-ce que l’on retient du match malgré la défaite ?

La première des choses que l’on retient, c’est état d’esprit des joueurs. Avec Michel Pavon, nous n’avons rien à reprocher si ce n’est les 7-8 minutes de passage à vide, où les joueurs ont fait preuve d’inattention. C’est vraiment dommage. Un match dure 94 minutes, on leur a dit, surtout dans des contextes comme celui-ci à Bastia, où si tu n’es pas à 100%, ça risque de faillir. Après, il ne faut pas s’étaler dessus. Au niveau du jeu, le contenu était très intéressant. C’est annonciateur de résultats… C’est ce qu’on a dit aux gars : Il faut garder cette implication, l’état d’esprit qui a fait que l’on a montré du jeu. Franchement, on a été meilleurs qu’eux, il n’y a pas photo. Même en première mi-temps, contre le vent, on a essayé de ressortir proprement, de derrière… nous avons pratiqué un vrai football. Mais nous n’avons pas été récompensés… C’est le football, aussi.

A 2-0 à la mi-temps, les joueurs ont eu une bonne réaction ?

Oui, à la mi-temps, on s’est dit que tout était possible, surtout avec le vent dans le dos, il suffisait d’un but pour les inquiéter. C’est ce qu’il s’est passé, et on a mis un but malheureusement refusé complètement à tort… même les journaux locaux ont affirmé que le but était valable ! Mais bon, il faut retenir le contenu, c’est de bonne augure.

On a la sensation qu’un groupe prend réellement forme…

Exactement, on le voit très bien avec les remplaçants : lorsqu’ils entrent en jeu, ils apportent vraiment quelque chose, c’est hyper important. A Bastia, on est parti à 16, on a senti tout le monde concerné. Lorsque les remplaçants sont entrés, ils ont apporté ce plus que l’on attendait, c’est sur la bonne voie. Pour autant, il faut être encore plus exigeant, aller gagner les matches. J’ai ce goût amer dans le sens où, pour un entraîneur, c’est dur de dire « on a des qualités » et donc qu’il faut les utiliser. Mais, en réalité, il faut prendre conscience que l’on en a vraiment. A Bastia, on a pris conscience de ça sur le tard, c’est dommage.

Mickaël Darnet est sorti blessé à Bastia, comment va-t-il ?

Il a sa cheville qui est enflée, c’est certainement une petite lésion ligamentaire. Malheureusement, il sera sans doute indisponible pendant une quinzaine de jours.

Samedi prochain, face à Côte Bleue, l’objectif sera de se relancer ?

Oui ! L’objectif ne sera rien d’autre que la victoire. Après la prestation réalisée à Bastia, il ne faut plus se cacher, garder le même état d’esprit et se servir de ce match. Même si le résultat n’est pas bon, puisque sur le plan comptable ce n’est pas bon avec zéro point, mais bien garder en tête ce contenu.